Sélectionner une page

Crypto-monnaies et philanthropie

30/01/2022

Malgré une volatilité importante au cours de ses 13 ans d’histoire, la crypto-monnaie est devenue un phénomène financier. L’adoption de la crypto-monnaie continue de croître, malgré sa réputation d’imprévisibilité et ses variations importantes.

Il est de plus en plus courant de considérer les crypto-monnaies comme une option pour payer des biens et des services, et … même pour faire des dons aux associations. Mais alors même que ces modes de paiement se développent à grande vitesse , de nombreux particuliers, entreprises, régulateurs et autres institutions commencent à peine à s’intéresser au sujet, car bien sur ils ont déjà beaucoup à faire au quotidien sur tous leurs autres sujets.

Alors, que signifient ces tendances pour le secteur caritatif ? Et comment les acteurs du monde de la charité abordent-ils les dons de crypto ? Fidelity Charitable, une des plus grande institution américaine de collecte de dons, a mené une enquête pour répondre à ces questions. Cette enquête montre d’importantes lacunes dans les connaissances sur les stratégies fiscales en matière de dons de bienfaisance en ce qui concerne la crypto-monnaie.

Tracer le paysage de la crypto-monnaie
La popularité de la crypto-monnaie est à la hausse, en particulier parmi les millenials, et la tendance pourrait faire de sérieuses vagues dans le secteur caritatif.

Actuellement, 13% des investisseurs détiennent des crypto-monnaies dans leurs portefeuilles. Parmi les autres, 20% disent qu’ils pourraient envisager d’investir dans la crypto-monnaie l’année prochaine.


Mais la génération Y est beaucoup plus susceptible d’être activement impliquée et intéressée par l’investissement dans les crypto-monnaies. 35% des jeunes investisseurs déclarent posséder une crypto-monnaie, et parmi ceux qui n’en possèdent pas, la moitié disent qu’ils envisageront d’investir l’année prochaine.


De plus, alors que la moitié de la population générale des investisseurs pense que la crypto-monnaie n’est qu’une mode, la génération Y est beaucoup plus convaincue des perspectives à long terme des actifs numériques. Près de la moitié (47%) des jeunes investisseurs pensent que la crypto-monnaie est un investissement intelligent, tandis qu’un quart seulement pense qu’il s’agit d’une mode.


La génération Y est également une génération encline à la charité. Près de neuf milléniaux sur dix affirment que les dons de bienfaisance sont une partie importante de leur vie, contre 74 % de la population totale. De même, les trois quarts des Millennials se considèrent comme des philanthropes, contre seulement 45 % de la population totale.

Si les Millennials associent leur intérêt pour la monnaie numérique à leurs valeurs caritatives, le secteur à but non lucratif pourrait connaître un afflux important de dons d’actifs numériques.


Une confusion importante existe autour des implications fiscales de la vente de crypto-monnaie, même parmi ceux qui possèdent ces actifs.

Parmi les investisseurs qui possèdent une crypto-monnaie aux Etats-Unis, 38 % ne savent pas que la vente d’actifs numériques est un événement imposable. Et ce nombre monte aux deux tiers si l’on considère l’ensemble de la population d’investisseurs. De nombreux investisseurs en crypto-monnaie ont connu une croissance rapide de la valeur de leurs actifs et se retrouvent maintenant avec des questions sur la signification de cette appréciation et sur ce qu’il faut faire de leur nouvelle richesse.


Financer des dons de bienfaisance avec la crypto-monnaie

Les différents stratégie fiscales autour des don d’actifs numériques à des organisations caritatives ne sont pas bien connues.

Aux Etats-Unis, près de la moitié (45 %) des investisseurs en crypto-monnaie ont fait don de 1 000 $ ou plus à des œuvres caritatives en 2020, contre 33 % de la population générale des investisseurs en actions d’entreprises.


Et pourtant, les incitations fiscales sont encore très mal connues: plus de la moitié des investisseurs en crypto-monnaie (55%) ne sont pas sûrs que les actifs de crypto-monnaie puissent être donnés à des œuvres caritatives.


Les investisseurs qui ont fait don de crypto-monnaie à des œuvres caritatives étaient motivés à la fois par les avantages fiscaux de leurs dons et par le désir de faire le bien. Les deux tiers déclarent vouloir faire quelque chose de bien avec leur crypto-monnaie, tandis que plus de la moitié déclarent que leurs actifs se sont considérablement appréciés (56%) ou mentionnent des avantages fiscaux (54%).


Cependant, de nombreux donateurs de crypto-monnaie ont rencontré des difficultés avec l’expérience de faire don de leurs actifs à des œuvres caritatives.

Les investisseurs disent que faire des dons en crypto-monnaie peut être un processus difficile. La moitié des investisseurs qui ont fait don d’actifs numériques ont déclaré que l’organisme de bienfaisance avait besoin d’un montant supérieur à celui qu’ils souhaitaient donner. 46%disent qu’il était difficile de trouver des organismes de bienfaisance qui acceptent la crypto-monnaie, et 44% disent que c’était un processus fastidieux.


Pour la communauté des associations à but non lucratif, ces sujets ne sont pas encore bien compris, mais les actifs numériques sont en passe de devenir une source de financement solide pour l’avenir.

Autres articles

Appel aux dons pour FTCS

Appel aux dons pour FTCS

A l’occasion du Mois sans tabac, StackinSat s’associe à la fondation Toulouse Cancer Santé pour soutenir la lutte...

Le projet NFTs World of Cats

Le projet NFTs World of Cats

120 000 euros de NFTs vendus en 3 jours, et 7 000 euros reversés à une association animale avec CryptoDePhi.